Parlons Architecture!

Écrit par Claude Fugere

Le 12 mars, l’Ordre des architectes a publié les 45 projets d’architecture, conçus par des architectes du Québec, pour le vote du prix du public. C’est une grande occasion pour les architectes de venir à la rencontre du public pour faire la promotion des talents et de la créativité des nombreuses agences d’architecture du Québec. Le rôle de l’architecte est souvent incompris, principalement chez les développeurs et les promoteurs immobiliers. Lorsque la relation entre l’architecte et son client est basée sur un lien de confiance et d’écoute et que l’architecte a l’opportunité de démontrer son savoir-faire, la résultante architecturale s’en trouve grandie et l’architecture brille! C’est ce que l’Ordre des architectes vous amène à découvrir à travers ces 45 projets. 

La diversité de la nature des projets finalistes montre la force et la vitalité de la communauté architecturale qui ne cesse de nous émouvoir et montre également l’importance qui doit être accordée à l’architecture dans le développement de nos villes et de nos paysages. D’entrée de jeu, cette diversité se fait tout d’abord valoir dans les installations artistiques, que ce soit Les surprenantes Dunes [é]mouvantes de NOS architectes, la réflexion artistique de Jean-Maxime Labrecque dans Immeubles infinis ou le Funamboule, de Architecturama et Sylvain Bilodeau qui amène une nouvelle interprétation de l’oeuvre de Claude Cormier. Les architectes sortent aussi de leur cadre plus traditionnel pour nous présenter des projets de lieux extérieurs publics raffinés tel le Belvédère de la Maison du citoyen de Pointe-aux-Trembles de l’Atelier Paul Laurendeau.

Depuis plusieurs années, les architectes sont revenus en force dans le domaine résidentiel qui a trop longtemps été laissé de côté. Ils se démarquent par des projets riches dans leur intégration aux paysages, comme La Binocle, petit bijou d’architecture de Nature Humaine qui cadre le paysage avec ses deux volumes noirs, la Grande Percée avec son horizontalité signée Atelier Pierre Thibault, la Fraternelle de Pierre Thibault également et la maison Dans l’escarpement, de YH2, qui utilise le bois, le dénivelé et la fenestration avec harmonie.

Le projet Elää de Kanva amène une typologie rafraichissante et aérée aux projets de multi-logements. Les projets d’intégration urbaine ne sont pas laissés pour compte avec le projet Van Horne de Paul Bernier, et la Maison du parc, par la Shed, dont les espaces et la lumière nous font rêver. Tout en respect du potentiel des constructions existantes, les transformations et agrandissements des maisons Boite Noire II de Nathalie Dionne, la Pearl house de MXMA et la Maison Joubert par la Shed se font fortement remarqués.

Et il reste tous ces projets de plus grandes envergures, que ce soit les espaces intérieurs de la bibliothèque de l’Université Bishop par Lemay ou ceux de Lightspeed 2 de ACDF, la fluidité de la Bibliothèque de Drummondville de Chevalier Morales et DMA et celle du Centre de découverte et de services du Parc des îles-de-Boucherville de Smith Vigeant,  le Centre des congrès de St-Hyacinthe, Neuf et Kanva, la mise en valeur du bois et l’horizontalité du Pavillon du Golf Exécutif Montréal par Architecture49, Hotel William Gray, Beïque Legault Thuot qui exploite bâtiments historiques et contemporanéité, les façades éclatées des Stationnements de Place Ste-Foy par Coarchitecture ou encore le Strom spa de Lemay Michaud.

Bref, il y en a pour tous les goûts et je souhaite par la rédaction de ce bref article, susciter l’intérêt pour les néophytes et amis de l’architecture de prendre le temps d’aller voir ces 45 projets, de s’imprégner de la passion de ces créateurs et concepteurs et d’aller voter pour encourager les architectes à continuer de se dépasser.

En finissant je souhaite bonne chance à tous nos confrères pour le gala du 5 avril. Malgré tout, le résultat de cette soirée en rendra certains euphoriques et amènera une petite déception chez d’autres. À ceux-ci et à l’image des projets présentés sur le site de l’Ordre, le legs que vous laissez est en soit une grande victoire pour l’architecture et tous les architectes du Québec. Sur ce, parlons d’architecture!